récompense

récompense

récompense [ rekɔ̃pɑ̃s ] n. f.
• 1400; de récompenser
1Vx compensation, dédommagement. La récompense d'une perte. En récompense : par contre.
Dr. Indemnité due à l'un des époux après la dissolution de la communauté en cas d'enrichissement du conjoint.
2Mod. Bien matériel ou moral donné ou reçu pour une bonne action, un service rendu, des mérites particuliers. Mériter une récompense. Obtenir, recevoir sa récompense. Ce qu'il a eu en récompense, pour (sa) récompense. En récompense des services rendus. Promettre une récompense. Décerner, distribuer des récompenses. La récompense d'un service, d'un effort. Récompense en argent. gratification, 2. prime. Récompense honorifique. décoration. Récompense scolaire, académique. accessit, mention, prix. Liste des récompenses. palmarès. Avantage que l'on tire (d'une conduite méritoire). Sa réussite est la récompense de son travail.
Par antiphr. Punition (d'une mauvaise action). « Ton impudence, Téméraire vieillard, aura sa récompense » (P. Corneille).
⊗ CONTR. Châtiment, punition, sanction.

récompense nom féminin (de récompenser) Ce qui est accordé à quelqu'un en remerciement d'un service rendu ou en reconnaissance d'un mérite particulier : Récompenses scolaires. Somme d'argent en échange d'un service particulier : Promettre une récompense à qui rapportera son chien. Avantage ou sanction qui résulte d'une action, d'un comportement : Il a échoué à son examen, c'est la récompense de sa paresse. Somme due, lors de la liquidation d'une communauté, par l'un ou l'autre des époux à la communauté, ou par celle-ci à ceux-là, pour compenser l'enrichissement ou l'appauvrissement injustifié de la masse commune ou des biens propres. ● récompense (citations) nom féminin (de récompenser) Jean Le Rond d'Alembert Paris 1717-Paris 1783 On nuit plus aux progrès de l'esprit en plaçant mal les récompenses qu'en les supprimant. Discours préliminaire à l'« Encyclopédie » Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 Les grandes récompenses dans une monarchie et dans une république sont un signe de leur décadence, parce qu'elles prouvent que leurs principes sont corrompus. De l'esprit des lois récompense (synonymes) nom féminin (de récompenser) Ce qui est accordé à quelqu'un en remerciement d'un service...
Contraires :
Somme d'argent en échange d'un service particulier
Synonymes :
- rétribution
Avantage ou sanction qui résulte d'une action, d'un comportement
Synonymes :

récompense
n. f.
d1./d Ce qu'on donne à qqn pour un service rendu, un mérite particulier. Mériter, distribuer des récompenses.
d2./d DR Indemnité due, en cas de liquidation de communauté légale, par un des époux à la communauté (s'il a enrichi son propre patrimoine aux dépens de celle-ci), ou par la communauté à l'un des époux (si ses biens propres ont servi à augmenter la masse commune).

⇒RÉCOMPENSE, subst. fém.
A. — Vieilli
1. Compensation, dédommagement. On lui donna tant pour récompense des pertes qu'il avait faites; il faut lui accorder quelque récompense pour le dommage qu'il a souffert; pour récompense, on lui donna une pension (Ac.).
En récompense. En revanche. Nous n'avons pas vu un chat dans la rue; mais, en récompense, la Bastille est pleine de troupes (MÉRIMÉE, Chron. règne Charles IX, 1829, p. 178).
2. DR. ,,Sous le régime de la communauté de biens entre époux, indemnité pécuniaire due par la communauté à l'un des époux ou par l'un des époux à la communauté et qui est réglée après la dissolution de la communauté`` (CAP. 1936). Les remplois et récompenses dus par la communauté aux époux, et les récompenses et indemnités par eux dues à la communauté, emportent les intérêts de plein droit du jour de la dissolution de la communauté (Code civil, 1804, art. 1473, p. 271).
B. — Avantage accordé à quelqu'un en considération de mérites particuliers, d'une bonne action, d'un service rendu. Anton. châtiment, peine, punition.
1. [Avantage matériel] Récompense généreuse, magnifique, princière; accepter, briguer, décerner, donner, mériter, promettre, recevoir, refuser une récompense; sans attendre, sans espoir de récompense. Il a été trouvé une botte de monsieur. La demander au tambour, qui la rendra contre récompense (POURRAT, Gaspard, 1930, p. 163):
Tu as gagné la double, frère, dis-je à Yves. Je voulais dire: la double ration de vin au dîner de l'équipage. À bord, cette double est toujours la récompense des matelots qui ont annoncé les premiers une terre ou un danger...
LOTI, Mon frère Yves, 1883, p. 331.
À titre de récompense; comme, en, pour récompense; en guise de récompense. Mon père m'attend au haut de sa terrasse; il vous donnera, en récompense, un gobelet d'argent, deux ceinturons de cuir et une bourse de cinq deniers (QUINET, Ahasvérus, 1833, 2e journée, p. 153). L'homme de corvée avait droit à un quart de vin comme récompense (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 29).
P. iron. Je vois tous les gens avec qui j'ai vécu arriver à leur but, obtenir toutes les satisfactions, toutes les rémunérations; mon frère, lui seul, a eu pour récompense des injures, des sifflets et six pieds de terre (GONCOURT, Journal, 1871, p. 823).
Récompense nationale. Récompense (avantage matériel, décoration spéciale, titre exceptionnel, obsèques nationales) accordée aux personnes ayant rendu au pays des services particulièrement éclatants (d'apr. RÉAU-ROND. 1951). Le prince vous accorderait, comme récompense nationale, une jolie terre valant six cent mille francs qu'il distrairait de son domaine, ou une gratification de trois cent mille francs écus (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 278).
2. Satisfaction affective, morale. Douce récompense; récompense honorifique; récompense de l'effort, de la vertu; trouver sa, une récompense dans qqc. Quelle récompense dans ce regard! La rendre heureuse, lui rafraîchir le cœur, quel encouragement! (BALZAC, Lys, 1836, p. 116). Ô récompense après une pensée Qu'un long regard sur le calme des dieux! (VALÉRY, Charmes, 1922, p. 105).
Proverbes. La vertu porte avec elle sa récompense et le crime son châtiment (BONALD, Essai analyt., 1800, p. 23). Une bonne action ne reste jamais sans récompense (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 74).
RELIG. Compensation promise aux âmes des justes dans l'éternité. Les stoïciens affirmoient (...) que l'homme a une âme immortelle, et ils admettoient, comme l'Église romaine, les trois états de récompense, de purification et de punition, dans une autre vie (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 225).
C. — P. antiphr. Punition d'une mauvaise action. C'était un méchant homme, il a eu la récompense qu'il méritait (Ac.).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: re-; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1. a) 1413 « bien matériel ou moral accordé à quelqu'un pour une action, un service, un mérite » (Journal de Nicolas de Baye, éd. A. Tuetey, t. 1, p. 142: pour recompenses de services ou remuneration de salaires [cf. Ordonnances des Rois de France, t. 10, p. 141]); b) ca 1485 p. antiphr. « châtiment » (Mistere du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 2529: tu t'es deshonnoré Et en portons la recompence); 2. a) 1441 « dédommagement, compensation » (Arch. de Bretagne, t. 8, p. 30 ds Fonds BARBIER: bien po de rescompense); 1462 en recompence « en dédommagement » (VILLON, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1822); 1532 en récompense « en revanche » (RABELAIS, Pantagruel, chap. 5, éd. V. - L. Saulnier, p. 31); b) 1804 dr. (Code civil, loc. cit.). Déverbal de récompenser. Fréq. abs. littér.:1 699. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 892, b) 1 889; XXe s.: a) 1 767, b) 1 829.

récompense [ʀekɔ̃pɑ̃s] n. f.
ÉTYM. 1400; déverbal de récompenser.
1 Vx. Don, faveur qui compense une perte, un dommage. Compensation, dédommagement. || La récompense d'une perte.(1804). Mod. Dr. Sous le régime de la communauté de biens entre époux, « Indemnité pécuniaire due par la communauté à l'un des époux ou par l'époux à la communauté et qui est réglée après la dissolution de la communauté » (Capitant).
Loc. (1580). Vx. En récompense : en compensation. → En revanche, en retour, par contre, en échange (→ Équivalence, cit. 1; entêter, cit. 5). || « Cette femme est fort belle, mais en récompense elle est fort coquette » (Furetière).
2 (1413). Mod. et cour. Bien matériel ou moral donné ou reçu pour une bonne action, un service rendu, des mérites particuliers. || La récompense de qqch., reçue en raison de qqch., pour qqch. || La récompense de qqn, la récompense reçue par lui. || Voilà pour ta récompense.Une, des récompenses (sans compl.). || La récompense ou le châtiment (cit. 6), la punition, la peine (→ Équité, cit. 17). || Peser les récompenses et les peines (cit. 1). || Récompenses terrestres, dans une autre vie (→ Immortalité, cit. 1). || Mériter une récompense (→ Aimer, cit. 3; offenser, cit. 19). || Juste récompense. || Briguer (cit. 3), demander, réclamer, vouloir une récompense. || L'appât (cit. 5) d'une récompense. || Obtenir, recevoir sa récompense (→ Eudémonisme, cit.). || Sans aucune récompense (→ Grandeur, cit. 25).Promettre une récompense (→ Entier, cit. 6; gâcher, cit. 2). || Accorder, donner, décerner, distribuer des récompenses (→ Expédier, cit 2). || Distribution de récompenses (→ Lauréat, cit. 1).Récompense d'un service (→ Fief, cit. 2). || La récompense d'un effort ( Bénéfice; → Grâce, cit. 36), de l'amour (→ Oubli, cit. 14). || La récompense due au talent (→ Dévolu, cit. 2). || Une récompense bien gagnée.Récompense en argent. Gratification (cit. 4), paiement, pourboire, prime, rémunération, rétribution. || Récompense honorifique. Décoration; prix (II.; → Galon, cit. 5). || Récompense militaire (cit. 1), civile. Médaille, citation, mention. || Récompense scolaire, académique. Accessit, couronne, diplôme (d'honneur), mention, prix, satisfecit. || Liste des récompenses. Palmarès. || Concours doté de nombreuses récompenses. || Décerner une récompense aux lauréats. Couronner.
1 Gardez-vous bien de lui parler d'aucune récompense; car c'est un homme (…) qui ne fait les choses que pour la gloire et pour la réputation.
Molière, le Sicilien, 10.
2 Quel est donc cet instinct moral qui apprend à l'homme sans éducation que la récompense de ces actions est dans le cœur de celui qui les a faites ? Il semble qu'en nous les payant on nous les ôte.
Chamfort, Maximes, Sur les sentiments, XLIII.
3 Une religion plus haute viendra quand les hommes seront capables de pratiquer la vertu pour elle-même et non par la crainte d'un châtiment ou par l'espoir d'une récompense ultra-terrestre (…)
Jaurès, Hist. socialiste, t. V, p. 79.
En récompense. || Ce qu'il a eu en récompense, en récompense des services qu'il avait rendus. Peine (pour sa).
(1636). Par antiphr. Punition (d'une mauvaise action). || « Ton impudence (cit. 1), Téméraire vieillard aura sa récompense » (Corneille).Iron. || Il est resté pauvre, c'est la récompense de l'honnêteté. Fruit, loyer, salaire (→ aussi Consacrer, cit. 6).
4 Oserai-je, Seigneur, dire ce que je pense ?
Vous-même de vos soins craignez la récompense,
Et que dans votre sein ce serpent élevé
Ne vous punisse un jour de l'avoir conservé.
Racine, Andromaque, I, 2.
REM. Le sens d'« action de récompenser » est resté virtuel ou du moins rare (la récompense de qqn, d'un acte par qqn).
CONTR. Châtiment, correction, peine, punition, sanction.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • recompense — Recompense. s. f. v. Le bien qu on fait à quelqu un, en reconnoissance d un service ou de quelque bonne action. Juste, digne recompense, convenable, égale, proportionnée au merite. indigne recompense. promettre, donner, denier la recompense.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Recompense — Récompense Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Une récompense est un don que l on fait à quelqu un en reconnaissance d un service rendu. Dans le jeu : Récompense (jeu) Église catholique …   Wikipédia en Français

  • récompensé — récompensé, ée (ré kon pan sé, sée) part. passé de récompenser. 1°   À qui on a donné récompense. •   C est en servant l État qu il est récompensé, VOLT. Brutus, II, 4.    Ironiquement. •   La Virginie, nommée ainsi en l honneur de la reine… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • recompense — Recompense, Pensatio, Pensitatio, Remuneratio, Repensatio, Compensatio. Recompense d un plaisir fait, Hostimentum. Loyer et recompense tel qu il appartient à si grand labeur, Dignum, solumque par pretium tanti laboris. Je ne t en demande point de …   Thresor de la langue françoyse

  • Recompense — Rec om*pense (r[e^]k [o^]m*p[e^]ns), v. t. [imp. & p. p. {Recompensed} ( p?nst); p. pr. & vb. n. {Recompensing} ( p?n s?ng).] [F. r[ e]compenser, LL. recompensare, fr.L. pref. re re + compensare to compensate. See {Compensate}.] 1. To render an… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Recompense — Rec om*pense, n. [Cf. F. r[ e]compense.] An equivalent returned for anything done, suffered, or given; compensation; requital; suitable return. [1913 Webster] To me belongeth vengeance, and recompense. Deut. xxii. 35. [1913 Webster] And every… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Recompense — Rec om*pense (r?k ?m*p?ns), v. i. To give recompense; to make amends or requital. [Obs.] [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • recompense — I noun amends, compensation, consideration, damages, defrayment, deserts, earnings, emolument, fee, gratuity, guerdon, income, indemnification, indemnity, meed, merces, payment, praemium, price, quittance, recoupment, recovery, redress,… …   Law dictionary

  • recompense — (n.) late 14c. (recompensation), from O.Fr. recompense (13c.), from L.L. recompensare, from L. re again (see RE (Cf. re )) + compensare balance out, lit. weigh together (see COMPENSATE (Cf. compensate)). The verb is attested from early 15c.… …   Etymology dictionary

  • recompense — [n] something returned, paid back amends, atonement, bus fare*, compensation, cue, damages, emolument, expiation, gravy*, indemnification, indemnity, overcompensation, pay, payment, propitiation, quittance, recoupment, recovery, redemption,… …   New thesaurus

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”